Nous joindreF.A.Q.LiensNouvellesÀ propos de l'Institut EnglishEspañol  

La vermiculite >>
Convention de Rotterdam >>

Institut du Chrysotile

Version imprimable

vous êtes ici: À propos de l'Institut

OBJECTIFS

  • Favoriser l'adoption et la mise en vigueur de règlements, de normes, de méthodes de travail et de techniques appropriés à l'utilisation sécuritaire de l'amiante chrysotile.
  • Participer aux colloques internationaux en offrant de la documentation pertinente, des conseils ou des cours de formation technique, médicale et scientifique aux producteurs et aux utilisateurs de chrysotile des autres pays. À ce jour, l'Institut du chrysotile a organisé plus de 100 missions de ce genre dans quelque 60 pays;
  • Recueillir et diffuser des renseignements d'ordre médical, scientifique ou technique sur l'amiante et les fibres substituts;
  • Informer et conseiller le grand public, les médias, les législateurs, les travailleurs et les groupes de pression ou autres sur les risques possibles reliés aux fibres respirables.

STRUCTURE

L'Institut du chrysotile, organisme sans but lucratif créé en 1984, est dirigé par un conseil d'administration formé de représentants des milieux industriel, syndical et gouvernemental. Le conseil d'administration établit les politiques et approuve les programmes et les budgets. L'Institut fait appel à la collaboration de tout un réseau d'experts et de conseillers médicaux, scientifiques, légaux et techniques, qui fournissent des services sur demande.

ACTIVITÉS

Création d'associations industrielles nationales
Depuis sa création en 1984, l'Institut a apporté une aide technique et financière à la création d'une dizaine d'associations nationales regroupant les industriels de l'amiante chrysotile dans autant de pays. Ces associations diffusent, auprès de leurs membres, toute information sur la santé et la sécurité, organisent la formation, coordonnent les activités de surveillance de l'empoussiérage avec l'Association internationale du chrysotile (ICAAIA) et assurent le suivi des relations gouvernement-industrie, tout particulièrement en ce qui a trait à la réglementation.

Ateliers et stages de formation
Organisés en collaboration avec les syndicats nationaux et l'Organisation internationale du Travail (OIT), ces activités sont destinées à favoriser l'implantation de l'utilisation contrôlée du chrysotile. À cette fin, l'Institut a mis au point des manuels traitant de l'équipement et des méthodes d'utilisation sécuritaires ; il a également organisé, à l'intention des spécialistes de la santé du travail et des travailleurs, des cours de formation sur les méthodes de contrôle des poussières et de la pollution.

L’Institut a participé, sous diverses formes, à des activités de coopération dans plus de 60 pays et dans la majorité des régions du monde, entre autres :

ASIE
Bangladesh
Chine
Hong Kong
Inde
Japon
Corée
Malaisie
Pakistan
Philippines
Sri Lanka
Taiwan
Thailande
AMÉRIQUE
Brésil
Canada
Chili
Colombie
Cuba
El Salvador
États-Unis
Jamaïque
Mexique
Panama
Pérou
Vénézuela
EUROPE
Belgique
Tchécoslovaquie
France
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Suisse
Turquie
Yougoslavie
AFRIQUE
Algérie
Égypte
Maroc
Sénégal
Tunisie
Zimbabwe

Activités réglementaires
L'Institut suit les développements réglementaires sur le chrysotile et sur d'autres fibres à travers le monde et participe aux réunions internationales touchant aux questions de santé et de sécurité associées à leur utilisation.

Au Canada, l'Institut collabore avec les gouvernements à la mise à jour des réglementations fédérales et provinciales en fonction des données scientifiques et des possibilités techniques.

Avec les gouvernements du Canada et du Québec, l'Institut participe à des représentations auprès d'autres gouvernements pour favoriser l'harmonisation des législations sur le chrysotile.

Publications
L'Institut publie un bulletin bimensuel d’information et de nombreux documents et vidéocassettes sur la santé, la sécurité et les produits d'amiante.

Depuis l'automne 1995, l'Institut a transféré sur son site Internet un grand nombre de documents dont un manuel complet sur les mesures de prévention et de contrôle dans l'industrie, une banque de données biomédicales incluant les résumés de plus de 8 000 ouvrages scientifiques.