Nous joindreF.A.Q.LiensNouvellesÀ propos de l'Institut EnglishEspañol  

La vermiculite >>
Convention de Rotterdam >>

Réglementation

Version imprimable

vous êtes ici: le chrysotile / Réglementation

Grâce à la technologie actuelle, les taux d'empoussiérage du chrysotile peuvent être maintenus bien en deçà des limites d'exposition acceptées sur le plan international. À ces taux, les travailleurs ne sont soumis à aucun risque apparent. De plus, au dire d'un groupe d'experts réunis à Oxford (1989) par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les produits en chrysotile ne présentent aucun risque de quelque portée que ce soit pour la santé publique ou l'environnement, d'un bout à l'autre du cycle de vie du produit.

Des enquêtes menées ces derniers temps par les membres de l'Association Internationale de l'Amiante (AIA) dans 35 pays ont révélé que plus de 90% des travailleurs sont exposés à des niveaux plus faibles que ceux préconisés par les normes internationales.

En 1986, l'Organisation internationale du travail (OIT) approuvait à l'unanimité la Convention 162 sur la sécurité dans l'utilisation de l'amiante. Cette convention recommande un encadrement rigoureux de l'utilisation du chrysotile, mais ne prévoit aucune interdiction autre que celle de la crocidolite et du flocage de l'amiante. Cette convention, ainsi que les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) énoncées lors d'une rencontre d'experts tenue à Oxford en 1989, demeurent le point de vue international en faveur d'une approche fondée sur l'utilisation contrôlée pour l'amiante chrysotile.

Les États sont encouragés à ratifier la Convention 162 de l'OIT de façon à s'assurer que l'amiante chrysotile est utilisé en toute sécurité dans leur pays. Les pays qui choisissent de ne pas entériner officiellement cet instrument devraient intégrer l'approche de l'usage contrôlé dans leur législation nationale touchant toutes les activités impliquant l'exposition des travailleurs à l'amiante dans le cadre de leur travail. C'est le cas pour la majorité des pays consommateurs de chrysotile de nos jours.

 HAUT


Voir aussi...

Guide pour une réglementation sur l'utilisation sécuritaire et responsable de l'amiante chrysotile
Manuel d'utilisation sécuritaire
Situation actuelle aux États-Unis
Convention nº162 de l'OIT
Recommendation no 172 de l'OIT
International Program on Chemical Safety